Green is the new black : Anna Wintour sèche la fashion week pour aller voir un documentaire

Ce n’est pas parce qu’on est éditrice en chef du plus grand magazine de mode au monde qu’on doit forcément assister à tous les défilés.

Samedi, alors que la semaine de la mode londonienne était à peine lancée, Anna Wintour lui faisait déjà des infidélités en se rendant à l’hôtel W afin d’assister à la projection du documentaire Handprint qui s’intéresse aux travailleurs des usines de vêtements implantées dans le tiers-monde. Récemment, le sujet a fait les gros titres de la presse après qu’une usine se soit effondrée au Bangladesh, faisait des milliers de morts et de blessés. C’est aux côtés de Livia Firth, très impliquée dans le combat écologique et de Mary Nighy, la réalisatrice qu’Anna Wintour a posé à la sortie de la projection. Et si elle était finalement la meilleure élève de cette fashion week ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.