Mode

Tamara Mellon : « Jimmy Choo n’a jamais dessiné une seule chaussure »

Voilà qui devrait faire des vagues.

In My Shoes, de Tamara Mellon
In My Shoes, de Tamara Mellon

Dans In my shoes, Tamara Mellon, la co-fondatrice de la marque de souliers Jimmy Choo revient sur la genèse de son aventure avec le chausseur et en réécrit une version jusque là inconnue du grand public. Où l’on apprend comment elle a quitté son poste chez Vogue UK et a eu l’idée d’aller s’associer à Jimmy Choo, un chausseur de talent qui était déjà réputé parmi l’élite. Ce matin, elle a accordé une interview au Today Show dans laquelle elle revient sur ses écrits : « L’idée de base était que Jimmy dessinerait la collection et que je m’occuperais de la paperasse. Mais il m’est bientôt apparu très clairement que le talent de Jimmy était de fabriquer des chaussures. C’est un cordonnier. » Cependant, ayant vendu son nom à la marque, c’est ce dernier qui récoltera tous les lauriers, au grand dam de Mellon et de Sandra Choi, la nièce de Choo qui a finalement repris les rênes de la société. « Nous avions notre boutique à Londres et nous étions présents dans 450 magasins, incluant Harrods et Selfridges. Pour couronner le tout, nous avons gagné un British Fashion Council Award, un prix que Jimmy a insisté pour accepter en notre nom alors que sa contribution au design avait été nulle. » En 2001, Jimmy Choo a vendu toutes ses parts de la société, avant que Tamara Mellon ne la vende quelques années plus tard. Malheureusement, il n’est pas question d’attendre le son de cloche de Mr Choo, ce dernier ayant signé un agrément lui interdisant de parler de la société à la presse sans que le clan Mellon n’ait donné son approbation.

Laisser un commentaire