Lifestyle / Culture

« La femme parfaite est une connasse » (mais on l’est toutes un peu)

Franchement?

La femme partfaite est une connasse / presse

Forcément, j’avais entendu parler de ce livre. En fait, j’avais même failli l’acheter la dernière fois à la FNAC, mais étant la reine de la procrastination, j’avais remis au lendemain (comprendre octobre 2016). Aussi, quand une copine me l’a offert (on récolte ce que l’on sème?) je me suis dit qu’elle était franchement perspicace, mais aussi franchement solidaire, étant donné que j’ai entrepris la traversée de Paris (d’est en ouest, RER A + RER B) ce jeudi-là.

C’est donc munie de mon petit livre que moi, fille imparfaite (rappelez-vous, procrastination) me suis préparée à me moquer (encore plus imparfaite) des filles parfaites.

Avant tout, entendons-nous d’abord sur le spécimen. La fille parfaite, c’est un peu Bree Van de Kamp niveau domestique. Elle reçoit dans son duplex immaculé, cuisine toujours  « sans se prendre la tête » (un soufflé, hein) et a trois services de vaisselle différents (quand nous on a le kit débutants Ikea). Elle a des verres pour tous les breuvages et récure sa salle de bain au bicarbonate de soude (elle est écolo ET économe).

Niveau physique, la fille parfaite c’est celle qui se lève tous les matins une heure à l’avance pour faire son brushing, ne file jamais ses collants, ne met jamais trop de fond de teint et garde ses chaussures à talons (de 12) toute la nuit.

Et en lisant ce livre, j’ai retrouvé certaines copines. Je connais celle qui cuisine trop parfaitement, celle qui s’habille trop bien et celle qui reçoit trop parfaitement ou encore celle qui te fait remarquer que tu n’as pas bronzé lors des dernières vacances. Mais je m’y suis aussi reconnue. La connasse de l’orthographe, par exemple, c’est moi. Parce que parfaite ou pas, on est toutes la connasse d’une autre…

Laisser un commentaire