Mode

Lena Dunham revient sur le scandale des ses photos pour Vogue

Déçue par Jezebel.

La première couverture de Lena Dunham pour Vogue US / DR
La première couverture de Lena Dunham pour Vogue US / DR

Au début de l’année, Lena Dunham apparaissait en couverture de Vogue US. S’il fallait bien avouer qu’elle était beaucoup mieux arrangée sur les photos que sur le tapis rouge (Lena, on espère que tu as gardé ce manteau Prada), le site internet Jezebel avait choisi d’aller plus loin en offrant 10 000$ à celui ou celle qui lui ferait passer les photos non retouchées de Dunham. Comble de l’horreur, quelqu’un a en effet fait parvenir les photos originales d’Annie Leibovitz au site, qui les a donc diffusées.

Si Dunham n’a rien dit sur le moment, elle vient de s’exprimer à ce sujet lors d’une interview accordée à Grantland. « C’était dingue », a-t-elle confié. « Je pense que Jezebel peut-être vraiment drôle et intelligent… C’est juste qu’une fois que vous avez été attaquée de cette manière, c’est dur de l’apprécier. Une fois que vous avez le sentiment qu’ils ont fait une erreur monumentale dans leur approche du féminisme. »  Dunham est également déçue que le site n’aie pas reconnu que les retouches effectuées sur ses photos étaient minimes. « Au lieu de dire « Hey, on a fait une connerie, ces photos ne sont pas si retouchées, Lena, profite de ton éditorial chez Vogue, celui dont tu rêves depuis que tu as 8ans » (Jezebel) a juste sorti un truc du genre : « Elle n’est pas retouchée, mais elle aurait pu… » C’est cette manœuvre politique bizarre que j’ai eu du mal à respecter. »

En revanche, ce que l’actrice approuve, c’est bien le magazine, qui selon elle, a retouché ses photos à bonne mesure. « C’était les retouches les plus minimes. Je me suis sentie complètement respectée par Vogue. Je me suis dit « Merci de retirer cette ride de mon visage parce que j’ai 27 ans et que je ne devrais pas l’avoir. J’apprécie. » ».

 

Laisser un commentaire