Fashion Week Mode

Milan Fashion Week AW14: La forêt enchantée de Dolce & Gabbana

Un défilé enchanteur.

C’est au cœur d’une forêt magique que Dolce & Gabbana a choisi de présenter sa collection automne-hiver. Alors que les différentes pièces du décor se mettent en place au début du défilé, au son de La danse de la fée Dragée (Casse-Noisette), on se demande bien ce que le duo italien nous a réservé.

Dolce and Gabbana se tournent vers le conté de fées médiéval / DR
Dolce and Gabbana se tournent vers le conté de fées médiéval / DR

Et dès les premières silhouettes, on est fixées : l’hiver sera médiéval. Des robes en brocard noir, violet ou rouge, des manteaux-capes en tweed et surtout, des cagoules strassées qui rappellent des côtes de maille. Les couleurs sont sobres: du noir, du violet, du rouge, du bleu etla collection est à la fois masculine (tout cet univers chevaleresque a un certain côté badass) et ultra féminine, avec ses énormes bijoux, ses robes en mousseline agrémentées de corsets, ses grands cols en fourrure et ses jupes et ses manteaux rebrodés de fleurs, feuillages et animaux strassés qui rappellent Blanche-Neige ou encore La belle au bois dormant de Walt Disney.  C’est d’ailleurs sur la Danse russe de Tchaïkovski (encore lui et morceau également présent dans Fantasia) que nous apparaît cette dernière belle dans une robe-cape fleurie et aérienne.

Dolce and Gabbana se tournent vers le conté de fées médiéval / DR
Dolce and Gabbana se tournent vers le conté de fées médiéval / DR

Le final n’était pas à louper non plus, réservant une armée de mannequins se déployant sur le podium, toutes vêtues de minirobes et combi-shorts à manches boules, noirs à strass ou argentés qui rappelaient des armures glamour. Après avoir exploré leur période baroque (que l’on retrouve dans les accessoires chargés), il semblerait que Domenico Dolce et Stefano Gabbana aient décidé de faire une petite escale du côté de la forêt de Sherwood et des contes de fées du Moyen-âge. Et ce n’est pas pour nous déplaire.

Pour voir la vidéo du défilé, cliquez ici.

Laisser un commentaire