Le test beauté : Le baume protecteur pour les lèvres Eight Hour Cream d’Elizabeth Arden

Parfait. 

Que vaut le baume à lèvres protecteur Eight Hour Cream d'Elizabeth Arden / Marine Poyer
Que vaut le baume à lèvres protecteur Eight Hour Cream d’Elizabeth Arden / Marine Poyer

Celles qui n’ont jamais eu les lèvres sèches ne connaissent pas ce problème : lorsque votre bouche est si déshydratée qu’il est impossible de porter du rouge à lèvres sous peine d’être accusée de crime contre la beauté. Parce qu’un rouge sur des lèvres rappeuses, ça se voit, ça crie « Aidez-moi » et c’est moche. Et surtout, à moins d’avoir un rouge bien hydratant, ça empire bien souvent la situation. Et c’est là que le Baume 8 heures d’Elizabeth Arden entre en scène.

Comme son nom l’indique, il est dérivé du fameux onguent d’Arden, qui promet de réparer et protéger la peau en huit heures. Comme le raconte la légende, ce baume inventé par Mme Arden pour soigner les sabots des chevaux aurait été utilisé par une de ses amies sur les genoux de son fils qui aurait récupéré une peau de bébé… en huit heures. Trop beau pour être vrai. Eh bien non.

J’avoue que je n’avais jamais craqué pour la crème, c’est simplement l’urgence de trouver un baume à lèvres qui marche (comme mes petits pots de Vaseline) tout en me colorant un peu la bouche qui m’a poussée à fouiner et Ô miracle, il semblerait qu’un génie du marketing m’aie entendue puisque c’est exactement ce que promet le Baume 8 heures… et il dit vrai.

Disponible en trois couleurs (honey, blush et plum), le baume répare les lèvres tout en les teintant légèrement. J’ai choisi le plum (quitte à se maquiller, autant y aller franchement) et c’est aujourd’hui devenu l’un de mes incontournables les jours où mes lèvres sont trop abimées pour être maquillées.

Le raisin semble très foncé mais ressort plus clair qu’il n’y paraît, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je me suis dirigée vers cette teinte. Comble de la perfection, le port est vraiment très agréable, dans le sens où il ne semble pas « étouffer » la bouche, chose que je reproche aux sticks et la tenue est miraculeuse : mangez, buvez, vos lèvres seront toujours colorées et protégées. Seul petit bémol, l’odeur qui, apparemment en rebute certaines (on est plus du côté médicament que maquillage sur ce point-là) mais qui reste selon moi, plus que supportable.

Dernier point, le prix, environ 22€. Cela peut sembler excessif pour un baume à lèvres, mais n’oublions pas que 1) nous sommes chez Elizabeth Arden et 2) il colore aussi bien qu’un lipstick. Une perle.

Publié par

Journaliste mode passée par ELLE.fr et Relaxnews. Ne résiste pas aux courbes d'une veste Bar.

Laisser un commentaire