Beauté

Le Test Beauté : La manucure coquillage de Ciaté

Colorée.

Ciaté présente sa manucure coquillage / Marine Poyer
Ciaté présente sa manucure coquillage / Marine Poyer

Je ne suis pas une nailista. J’aime bien me faire les ongles, mais je suis loin d’avoir l’envie et le temps de me dessiner des petites roses sur les doigts (même si je dois reconnaître que c’est souvent bluffant). En revanche, j’aime le vernis et les différentes textures proposées des dernières années : le sable, le denim, l’écaillé… A partir du moment où ça peut être fait rapidement, je suis pour.

Aussi, lorsqu’on m’a offert la Shell Manicure de Ciaté, je me suis dit que c’était le moment de relever mon niveau et de m’amuser un peu. Après avoir repoussé l’échéance plusieurs fois (vaisselle, cuisine, etc…) je me suis enfin mise à la tâche un après-midi.

Le concept est plutôt simple. Comme les autres manucures Ciaté, celle-ci est composée d’une base neutre et d’un « effet » à y superposer : ici des brisures de coquillages (des vrais), lavées et colorées. Premier constat : la base me plaît. Beaucoup. J’aime la couleur et la couvrance et j’ai limite envie de m’arrêter là. Deuxième constat, c’est plutôt simple à appliquer et plutôt rapide : en 30 minutes j’ai terminé. Là où ça coince, c’est au niveau du temps de séchage. Tant que tout n’est pas totalement sec, les brisures de coquillages continuent à tomber à chaque mouvement. J’ai donc attendu 20 bonnes minutes de plus au dessus de mon petit bac à récupération, histoire de ne pas transformer mon appart en bord de mer enchanté. Une fois que tout était bien sec, j’ai tout de même décidé de passer une petite couche de top coat (puis une deuxième) pour être sûre que tout resterait en place.

La manucure coquillage de Ciaté / A  little hint of fashion
La manucure coquillage de Ciaté / A little hint of fashion

Au final, j’avoue que j’ai été à moitié heureuse du résultat : Si sur la boîte les ongles paraissaient fins, chez moi, j’avais l’impression que c’était un peu plus épais (sûrement parce que mes ongles sont plutôt courts). Sans compter que je continuais à perdre quelques petits bouts de coquillages par-ci par-là et que j’en ai tout bonnement arraché une belle quantité en enfilant mes chaussures. Mais j’ai tout de même passé plusieurs minutes à admirer mes doigts (narcissisme, quand tu nous tiens) comme une gamine devant sa première manucure. Je crois que c’est l’effet coloré, qui me rappelait des bonbons qui m’a eue.

Mais devant ces petites irrégularités, je me suis résolue à démaquiller mes ongles. Et c’est là que réside la dernière bonne surprise : cette manucure est incroyablement facile à retirer. J’ai renoncé à l’envie de l’enlever dans un bain dissolvant (quid de tous ces petits coquillages ?) et m’en suis remise au bon vieux duo dissolvant/coton qui a fait des merveilles. Magique.

Pour résumer, je pense que c’est le genre de manucure à réaliser pour une occasion spéciale, ce que je ferai à l’avenir.

Laisser un commentaire