Les marques qui font la mode : Bottega Veneta

« Luxury is a point of view that is more about what you hide than what you show. It is relentless pursuit of excellence and quality for its own sake and your own pleasure: not to show-off. » Tomas Maier

Bottega Veneta / Instagram@bottegaveneta
Bottega Veneta / Instagram@bottegaveneta

La maison Bottega Veneta a été fondée en 1966 par deux amis, Michele Taddei et Renzo Zengiaro. La marque, dont le nom signifie sobrement « Boutique vénitienne » en italien, se distingue dès ses débuts en proposant des articles de maroquinerie réalisés selon des techniques artisanales raffinées telles que l’Intrecciato, qui consiste à tresser délicatement des bandelettes de cuir. En plus d’être esthétique, le procédé permet également de renforcer la solidité des pièces.

Histoire de  la marque Bottega Veneta

Après avoir connu un immense succès dans les années 70, la griffe italienne change de tactique dans les 80’s et abandonne son mantra « When your initials are enough » pour succomber à la tendance logo. Les ventes déclinent peu à peu et il faudra attendre 2001, son rachat par le Gucci Group (aujourd’hui Kering) et l’embauche de Tomas Maier, pour que la marque retrouve son lustre d’antan.

Bottega Veneta Fall 2017 / DR / Todd Hido
Bottega Veneta Fall 2017 / DR / Todd Hido

A peine nommé au poste de directeur artistique, le créateur allemand relègue le monogramme « BV » au second plan et se concentre sur les quatre piliers de la griffe: savoir-faire, matériaux de qualité, design innovant et fonctionnalité. Il commence par remettre la minaudière Knot, star des 70’s au gout du jour en la dotant d’un fermoir noeud, aujourd’hui iconique. Sous son égide, la marque retrouve le chemin du succès. Au point qu’en 2005, elle étend son offre au prêt-à-porter, d’abord féminin puis aussi masculin. Comme les articles de maroquinerie, les vêtements Bottega Veneta sont le symbole d’un luxe discret qui mêle élégance intemporelle et matières riches.

L’été suivant, la griffe inaugure son école, La Scuola dei Maestri Pellettieri di Bottega Veneta, afin de passer les techniques artisanales qui ont fait son succès.

En juin 2018, Tomas Maier annonce son départ après 17 ans. Il est remplacé par Daniel Lee, tout droit sorti de chez Céline.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.