Fashion Week Mode

Paris Fashion Week printemps-été 2016 : La poésie de Dior

Doux.

Le défilé Dior printemps-été 2016 / DR / Twitter @Dior
Le défilé Dior printemps-été 2016 / DR / Twitter @Dior

Il semblerait que Raf Simons ait trouvé sa vitesse de croisière chez Dior. Pour sa collection printemps-été 2016, le créateur belge a parié sur la simplicité. Les shorts et les crop-tops festonés, coupés dans des matières fluides et translucides, sont la base de ce vestiaire poétique et juvénile. S’y mêlent des tops aux épaules marquées et manches ballon, des cardigans asymétriques à grosse maille ou encore des vestes d’homme parfaitement coupées. Le clou du spectacle ? Une parka d’inspiration militaire blanche, brodée de sequins et à l’ourlet orné de soie plissée. La célèbre veste Bar a droit au même traitement, sa basque désormais souple bougeant au gré des mouvements des mannequins.

« Je voulais que la collection dégage une certaine pureté », explique Raf Simons sur le site de la marque. « Une collection simplifiée à l’extrême, focalisée sur une seule ligne directrice qui exprimerait l’idée même de la féminité, de la fragilité et de la sensibilité, sans pour autant sacrifier la force et l’effet ; une simplicité qui n’est qu’apparente car la collection est extrêmement complexe techniquement. On peut littéralement parler de couches temporelles, mêlant vêtements de dessous victoriens, robes transparentes coupées en biais, vestes Bar et mailles brutes. Un assemblage qui me semble à la fois singulièrement futuriste et étrangement romantique. Comme si cette femme était sur le point de voyager à travers l’espace et le temps. »

Souvent monochrome (noir et blanc, blanc et bleu marine), la palette neutre laisse parfois place à des couleurs douces telles que le mauve ou le bleu ciel, mais aussi à quelques pièces rayées, beaucoup plus tranchées. Une collection aussi délicieuse et délicate que le décor dans lequel elle était présentée: la Cour Carrée du Louvre décorée de 400 000 delphiniums.

Laisser un commentaire