Beauté

Victoria Beckham x Estée Lauder : la collab’ beauté de l’automne ?

Why not.

Un aperçu de la collection de Victoria Beckham pour Estée Lauder / Twitter @victoriabeckham
Un aperçu de la collection de Victoria Beckham pour Estée Lauder / Twitter @victoriabeckham

C’est l’automne, la rentrée et le grand retour des collabs. Parmi elles, celles de Taraji P. Henson avec M.A.C. (parfaite), celle d’Hailey Baldwin avec la marque de cosmétiques australienne ModelCo et celle de Victoria Beckham avec Estée Lauder. Et c’est celle-là qui m’intéresse aujourd’hui. Disponible le 13 septembre, elle est construite sous quatre axes : Londres, Paris, New York et Los Angeles, les villes préférées de la créatrice. « Quand je voyage, j’ai tendance à changer la manière dont je m’habille et dont je me maquille », a-t-elle expliqué à « The Estée Edit ». « Je viens de Londres, j’aime L.A. (j’y vis, j’ai des bureaux et je présente mes collections à New York) et Paris… Paris c’est la mode ! »

L’essence de cette collection ? Le passé de Victoria Beckham. Heureuse d’avoir l’occasion de créer sa première collection de maquillage, elle a accueilli l’équipe Estée Lauder avec des idées venues (littéralement) du fond de ses tiroirs : des produits qu’elle adorait mais qui n’étaient plus fabriqués, d’autres qu’elle avait mélangés entre eux pour obtenir des teintes inédites… « En tant que femme qui aime et porte du maquillage, c’est un rêve devenu réalité », a-t-elle continué. En vrai, ça donne une collection complète, aux teintes riches mais portables : du beige, du bronze, du noir, du vert profond pour les ombres à paupières et un rouge orangé pour les lèvres, des nuances qui complimentent toutes les carnations.

Et avec un packaging inspiré de ceux que produisait la marque dans les années 50, cette capsule a tout pour plaire, chic avec une petite touche rétro. « Je veux que les choses soient simple pour la cliente, pour qu’elle sache qu’elle peut compter sur moi pour composer un look entier, composé de quatre ou cinq produits maximum. Je veux qu’elle sache qu’elle peut compter sur moi pour tout : des vêtements au maquillage », a également déclaré la créatrice. En attendant de pouvoir s’offrir une robe VB, si on tentait le maquillage ?

un commentaire

Laisser un commentaire