Mode

International Woolmark Prize : Gabriela Hearst et Cottweiler l’emportent

Gagnants.

Gabriela Hearst / Presse
Gabriela Hearst / Presse

C’est au Palais de Tokyo que s’est tenue lundi la finale de l’International Woolmark Prize. Le Concours, qui récompense chaque année les designers les plus doués pour le travail de la laine mérinos, avait pour cette édition regagné Paris et tenait pour la première fois un événement commun aux finales menswear et womenswear.

Côté création féminine, c’est Gabriela Hearst qui s’est démarquée. « J’appelle ses pièces des investissements », a expliqué Miroslava Duma, membre du jury, à son sujet. « Si vous achetez des pièces en laine de cette qualité, elles dureront pour toujours et je pense que cela traduit un futur prometteur pour sa marque. »

Côté création masculine, ce sont les britanniques de Cottweiler qui l’ont emportée avec une collection dont les coupes sont aux antipodes de ce que l’ont pourrait attendre de créations en laine. « Le tricot n’est pas la matière que l’on associerait à notre marque », a expliqué Matthew Dainty, qui représente la moitié du duo qu’il forme avec Ben Cottrell. « Nous voulions créer quelque chose qui ressemble à ce que nous faisons habituellement, avec les propriétés de la laine Mérinos. »

Matthew Dainty et Ben Cottrell de Cottweiler / presse
Matthew Dainty et Ben Cottrell de Cottweiler / presse

Chaque marque a remporté une bourse de 100 000 dollars australiens ainsi que la possibilité de voir leur collection vendue dans plusieurs grands magasins tels que Harvey Nichols, Isetan, L’éclaireur, mytheresa.com et ssense.com.

 

Laisser un commentaire