Beauté

Le test beauté : L’autobronzant Instant Tan de St Tropez

Lavable.

Capture d_écran 2017-05-06 à 15.54.11
L’autobronzant Instant Tan de St Tropez / DR

Avant toute chose, je dois dire que je suis loin d’être fan des autobronzants. Entre les lignes de démarcation qui apparaissent après coup et l’odeur plutôt spéciale qu’ils dégagent, j’ai un peu de mal à me laisser séduire. Mais celui-ci m’est littéralement tombé dans les mains il y a quelques mois : il était offert avec mon édition UK de Glamour (Oui, Glamour UK fait de beaux cadeaux). Je réfléchissais déjà à qui je pourrais le donner lorsque j’ai lu « Wash off face and body lotion ». Comprendre, il est lavable et instantané.

Contrairement aux autres autobronzants pour lesquels il faut attendre quelques heures avant de découvrir le résultat (et à ce moment il est généralement trop tard : cette barre orange que vous avez derrière la cuisse ? Oui, elle restera là) chez St Tropez what you see is what you get.

La marque a fait ses preuves au Royaume-Uni (Kate Moss est égérie) et on comprend pourquoi. La texture est légère et pénètre rapidement, tout en teintant légèrement la peau. Pour plus de couleur, il suffit de mettre plus de produit ou de changer de teinte (je suis tombée sur un échantillon light/médium). La formule m’a aussi paru plus hydratante (sûrement juste une impression), mais elle était facile à travailler et à étirer. Le temps de séchage est aussi intéressant : 2/3 minutes et on peut aller se rhabiller. Mais ce qui m’a plu, c’est que la teinte finale restait naturelle, pas de coloration carotte, juste l’impression d’avoir passé quelques heures au soleil et un petit effet bonne mine. Ensuite, l’odeur est divine, surtout parce qu’on est plus du côté maquillage qu’autobronzant, mais tout de même. En effet, il ne dure que 24h, ce qui est selon moi bien suffisant pour cette soirée où on voulait sortir ses gambettes.

Enfin, le meilleur pour la fin, cet autobronzant se retire avec du savon. Plus question de se gommer frénétiquement les jambes pour éviter les traces ou le port du jean par 40° en attendant que les résidus aient disparus. Ici, si vous vous trompez, vous recommencez et vous n’êtes pas obligée de le faire tous les jours (j’ai toujours trouvé que les autobronzants étaient très désagréables à « porter » les jours de grosse chaleur). Attention cependant : comme tout autobronzant, il peut tacher lorsqu’il est à l’état liquide. On évite donc de le tester au-dessus du tapis blanc ou dans le creux de sa chemise ivoire pour éviter les dégâts.

St Tropez, Instant Tan, environ 12,90€ sur FeelUnique

Cet article est initialement paru en juin 2014

Laisser un commentaire