Fashion Week Haute-Couture SS18 : les robes perlées de Schiaparelli et Swarovski

Perles d’exception.

Pour la saison haute-couture printemps-été 2018, la maison Swarovski imagine une robe-cape ornée de perles Swarovski brodées par la maison Lesage / Presse
Pour la saison haute-couture printemps-été 2018, la maison Swarovski imagine une robe-cape ornée de perles Swarovski brodées par la maison Lesage / Presse

La semaine dernière, la semaine de la couture a une fois de plus été l’occasion pour les grandes maisons de mode parisiennes de démontrer toute l’étendue de leur savoir-faire.

Parmi elles, Schiaparelli, qui a de nouveau présenté le fruit de sa collaboration avec Swarovski. Au programme ? Deux robes perlées, rendues possibles grâce à la maison de broderie Lesage ainsi qu’une créatrice textile écossaise.

L’iris délicat

Sur la première robe, inspirée d’une broderie réalisée par la maison Lesage pour Schiaparelli en 1940. Si à l’époque, l’échantillon avait fini sur une pièce de la garde-robe personnelle de la couturière fondatrice, Bertrand Guyon a cette saison choisit de le mettre à l’honneur de la robe de mariée de cette collection haute-couture printemps-été 2018. Ornée d’iris (fleur favorite d’Elsa Schiaparelli), la robe ivoire compte pas moins de 54 795 perles de nacre de synthèse au cœur de cristal Swarovski.

Pour la saison haute-couture printemps-été 2018, la maison Schiaparelli a imaginé une robe en tartan aérien ornée de perles Swarovski / Presse
Pour la saison haute-couture printemps-été 2018, la maison Schiaparelli a imaginé une robe en tartan aérien ornée de perles Swarovski / Presse

Le tartan aérien

Mais pour cette collection haute-couture, Bertrand Guyon ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Cette saison, le directeur artistique de la maison de la place Vendôme a également collaboré avec une créatrice de textile écossaise afin de concevoir une nouvelle étoffe, aussi aérienne que délicate. L’idée ? Tricoter un fil de nylon de toupies de cristal Swarovski facettées pour créer un tartan précieux et inédit. Au total, cette robe d’exception compte pas moins de 2,4 millions de facettes pour un résultat hors du commun. Ou comment repousser encore les frontières du vêtement.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.