Fashion Week: Mulberry entre dans l’ère du See Now, Buy Now en revisitant le passé

Retour vers le futur.

Mulberry SS18 / presse
Mulberry SS18 / presse

Vendredi 16 février, Johnny Coca présentait à Londres sa collection printemps-été 2018 pour Mulberry. Ou plutôt, représentait. Car la décision prise par la maison britannique d’embrasser le modèle du See Now, Buy Now il y a quelques mois l’aura hier poussée à faire défiler une collection déjà dévoilée à la presse en octobre dernier. Pourtant, il n’y a rien de passé dans cette ligne SS18 qui twiste les racines britanniques, ironiquement présentée sous le concept économique le plus moderne du moment. Et c’était sans parler de l’inventivité du créateur ibère qui, comme à son habitude, avait opté pour un décor hors du commun (on se souvient encore de cette imprimerie pour la saison SS17) pour son show: la Spencer House.

C’est donc dans une demeure du XVIII siècle que la marque britannique avait choisi de faire défiler sa collection Beyond Heritage, qui joue avec les codes esthétiques de l’Angleterre édouardienne. Où les fleurs des jardins anglais côtoient les imprimés rappelant ceux des faïences et où les tweeds et étoffes les plus riches s’entremêlent pour créer des pièces au charme british exacerbé. Et il y a bien sûr les coupes de Johnny Coca, ces robes légèrement loose mais toujours raffinées et ornées des détails les plus structurés ainsi que ces vestes et pantalons impeccablement coupés auxquels le designer nous habitue depuis quelques saisons déjà. Une collection entre passé et présent, tradition et ultra-modernité.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.